340 grammes déplacés... during Levitated Mass by Michael Heizer Côte Ouest, Nantes, France, 29 février - 10 mars 2012 Poussière de la voûte de la Cathédrale de Chartres Régis Perray Une initiative de : OBSART | Observatoire du Land Art Lieu d’archivage, de recherche et de transmission du Land Art www.landart.fr Commissariat : Mélanie Marbach, Marc de Verneuil Remerciements : John Bowsher et Miranda Carroll (LACMA), Hikmet Loe, Christian Mayeur, Serge Paul, Gilles Tiberghien, Nicole et Yvan de Verneuil, Janet Zimmerman.

L’Observatoire du Land Art, fidèle à l’esprit de transmission qui l’anime, rend hommage à une figure majeure du Earth Art, Michael Heizer. Levitated Mass, dont l’installation est prévue pour le printemps-été 2012 au Los Angeles County Museum of Art (LACMA), occasionne le déplacement pharaonique d’un bloc de granit de 340 tonnes [1] qui prendra place, de façon permanente, au-dessus d’une tranchée s’étendant sur 456 pieds derrière le Pavillon Resnick du musée. Cette œuvre de Heizer, inédite en ce qu’elle offre au public, en plein cœur de ville, une expérience spatiale à l’échelle de ses earthworks réalisés dans le désert [2], contraste avec l’image du cowboy-aux-bulldozers cloîtré dans sa City interdite et réfractaire à toute visite.

Pour témoigner de ce geste – trop peu relayé par les médias européens – l’Observatoire du Land Art a naturellement pensé à Régis Perray pour réaliser une action qui puisse faire écho à l’événement américain, à l’échelle de la France, grâce à son dumper miniature. L’artiste a immédiatement répondu :

« Ma proposition sera 340 grammes de poussières de la voûte mythique de la cathédrale de Chartres, un lieu plus jeune que ce rocher mais plus vieux que l’histoire des États-Unis ».

Cette action s’inscrit dans la continuité de Centre d’entraînement pour retourner au Pilat et à Saqqara (transport en 2001 de 30 tonnes de sable durant 45 jours en vue de déplacer la plus grande dune d’Europe), Dans le désert il n’y a pas que des pierres (action militante en 1999 devant les pyramides de Gizeh), ou encore Le dumper et les pierres de la cathédrale de Chartres (2009-2010). Et, bien que Perray œuvre à une échelle qui diffère de celle d’Heizer, l’idée de déplacement, l’obsession pour le travail du sol, le traumatisme de la seconde guerre mondiale (les camps de la mort pour l’un, les tests atomiques pour l’autre), sont autant de points communs qui légitiment une telle rencontre.

Aussi, à partir du 28 février prochain, un camion de 200 pieds de long, spécialement conçu pour l’occasion, déplacera le monolithe de Michael Heizer ; un lent voyage, évoquant les convois de l’Égypte Ancienne, qui débutera de la carrière de Stone Valley (comté de Riverside, Californie) pour s’achever au LACMA. Durant une dizaine de jours, tandis que le gigantesque trailer voyagera chaque nuit dans l’Ouest des États-Unis, Régis Perray déplacera, chaque jour, dans l’Ouest de la France, 340 grammes de poussières de la cathédrale de Chartres avec son jouet dumper Volvo BM… Il utilisera le médium photographique pour révéler son déplacement.

Par son action fragile, il traduira ainsi, de manière intimiste, avec le regard non dénué d’humour qui le caractérise, ce qui va se dérouler aux États-Unis sous les feux des projecteurs californiens. Cet écho transatlantique confrontera les deux projets tout en mettant en perspective plusieurs dialectiques : taille et échelle (nano/giga, France/États-Unis), temporelle (jour/nuit, synchronisme/asynchronisme [3]), naturelle et culturelle… Et finalement historique : lorsque Michael Heizer retournera travailler à City, cette « archéologie du futur » inspirée de civilisations disparues, Régis Perray continuera de développer, au travers de ses modestes actions dans les lieux qu’il parcourt, une « archéologie du présent » visant aussi à nous reconnecter avec nos ancêtres.

Mélanie Marbach et Marc de Verneuil

31 août 2011

Posté le 6/09/11, actualisé le 28/02/12

[1] Équivalent à 308,44 tonnes métriques.
[2] L’artiste semble d’ailleurs citer son œuvre phare, Double Negative (1969-1970), dont deux des dimensions, 456 x 15 mètres, sont ici reprises en pieds.
[3] On note que le décalage horaire de 9 heures entre les deux sites conduit à une simultanéité possible des deux actions.

Suivez les 340 tonnes de Michael Heizer

Toutes les nuits, du 28 février au 10 mars 2012, sur LACMA

Suivez les 340 grammes de Régis Perray

Tous les jours, du 29 février au 10 mars 2012, sur RPNews