La Great Salt Lake Minerals Corporation sollicite actuellement une extension de son activité dans le bras nord du Grand Lac Salé. Concrètement, la compagnie voudrait étendre ses bassins d’évaporation sur près de 37000 hectares. Ce qui signifie plus de pompes, de digues, de tranchées, de canaux, d’engins, etc. afin de récolter encore et toujours plus de sulfate de potassium et de magnésium, des engrais chimiques causant par ailleurs d’autres problèmes environnementaux.

Lire la suite sur http://spiral-jetty.blogspot.com

Merci à Marc de Verneuil, Observatoire du Land Art (Paris)