L’association les Rives de l’Art, dépourvue de lieu fixe d’exposition, cherche à révéler l’art – l’art d’aujourd’hui – dans des sites éloignés des centres d’art contemporain. 2008 a été l’année de Paysage traversé, aventure agricole et artistique originale menée par Jean-Paul Ganem, représentant français du Land Art, dont le travail intègre tous les paramètres techniques de l’activité humaine sur le paysage au service de l’embellissement des espaces. En 2009, Ephémères a prolongé les rencontres humaines qui se sont tissées en organisant un parcours artistique le long de la vallée de la Dordogne.
Cette année, Ephémères 2010 installe des oeuvres d’art dans cinq villages et bourgs… pour les locaux et touristes, amateurs d’art et curieux du patrimoine, promeneurs et pêcheurs, de tous âges, de tous milieux ! Croiser art contemporain et patrimoine local permet de capter des publics différents qui découvrent, selon leurs intérêts, l’art contemporain grâce au patrimoine, ou l’inverse. Ces oeuvres d’art au caractère « éphémère » mettront en lumière la fragilité de notre environnement, bâti ou naturel, et la nécessité de le préserver. Incitation au dialogue entre des milieux qui se côtoient sans se connaître, entre artistes et habitants…
Des artistes, des oeuvres et des lieux… Betty Bui, « (dé)rives de l’art », Lalinde – Christophe Doucet, Sans titre, Couze-et-Saint-Front – Paul Hossfeld, Sans titre, Urval – Jean-François Noble, Colonne aux nobles proportions, L’oie de Cussac à l’échelle du ciel, Cadouin – Dimitri Xénakis, Sans titre, Molières
Du 1er août au 30 septembre 2010

www.lesrivesdelart.com