Du 15/1/2009 au 25/2/2009 à la galerie CM ART (Paris 5e) exposition de photographies des oeuvres de l’artiste russe Nikolay Polissky.
Peintre de formation, Nikolay Pollisky intervient dans le paysage avec d’étranges constructions. Son travail est du Land Art reconstruisant des formes architecturales classiques, écologiques. Ephémères, provisoires, ses installations sont destinées à disparaître. “J’ai compris que la peinture ne m’apportait plus ce que je recherchais. En dessinant et en peignant cet espace, j’ai su qu’il me fallait travailler de façon concrète dans ce lieu bien réel, que c’était là mon atelier, mon laboratoire. Il me semble que l¹art contemporain est trop éloigné du spectacle de la nature, qu’il est trop élitiste. Il s’est enlisé dans des questionnements typiquement urbains.” En Russie Nikolay Polissky s’est installé à la campagne, fait inhabituel pour un artiste dans un pays où tout est centré sur la capitale. Ses installations font l¹événement dans un monde rural exclu de la vie culturelle. Dans la Russie qui se souvient de l¹époque communiste, on aime et on estime l¹artiste qui a toujours refusé de travailler pour l¹État afi n de rester fi dèle à ses convictions artistiques. Polissky se considère comme faisant partie de l¹univers collectif dans lequel il crée ses oeuvres, et non comme un prudent observateur extérieur. Dans ses sculptures monumentales, il crée des symboles spirituels et ironiques de la Russie traditionnelle, pays magnifi que, pays statique, gauche et monumental. Il construit une oeuvre d’art à partir d¹un matériau naturel issu du terroir où il s’installe. Pour lui il est très enrichissant de communiquer avec ceux – issus du même terroir – qui l’ont aidé à bâtir.

www.cm-art.eu