Du 2 juin au 16 octobre 2011

Le projet artistique envisagé avec le sculpteur Patrick Dougherty concentre deux éléments clés : une démarche artistique œuvrant « dans et avec la nature » alliée à un processus de production générant coopération et cohésion.

Originaire de Caroline du Nord, Patrick Dougherty intervient dans le monde en construisant des sculptures végétales à partir de branches de saules, de noisetiers, d’ormes, etc. Issues à la fois d’un travail d’architecte, de charpentier et de sculpteur, « ses constructions « organiques » ont toujours un lien avec le lieu auquel elles s’intègrent de diverses manières, épousant, détournant ou agressant » des composantes stables du lieu : arbres, bâtiments, ruines, etc. Le processus de travail commence donc toujours par une connaissance approfondie du lieu pour déterminer les « qualités physiques et sociales du site ». Il s’agit donc d’un dialogue qui s’engage avec le lieu dont la réalisation se fait en coopération, mobilisant des personnels pour couper, tresser, lier les branchages. Le tout, entre formes géométriques du bâti et architectures débridées des branchages, instaure un nouveau rythme, diffusant une sensation de fluidité entre les espaces.

Pour cette seconde intervention en France, l’artiste globe-trotter a choisi d’installer son atelier itinérant au domaine de Trévarez.Du 6 au 24 juin, il sera en résidence. De ce travail avec les équipes de Chemins du Patrimoine en Finistère naîtra une œuvre monumentale réalisée en saule et châtaignier. Maison, abri, arabesque ? Il réserve la surprise.

Parallèlement dans les écuries, une exposition présente, en photos ou en vidéos, une sélection de ses sculptures mettant en lumière les liens qu’il entretient via ses réalisations avec la nature et l’architecture.

www.cheminsdupatrimoineenfinistere.com