DAUTAIS

DAUTAIS

DAUTAIS

dautais2

dautais2

dautais2

dautais3

dautais3

dautais3

dautais4

dautais4

dautais4

dautais5

dautais5

dautais5

dautais6

dautais6

dautais6

Un artiste :

Roger DAUTAIS – Caen, Normandie – FRANCE

rogerdautais.blogspot.com

Une oeuvre :

Le voyage de la sphère – Basse – Normandie – FRANCE

Démarche :

Adepte de l’expression minimaliste, parce qu’elle me convient, j’ai choisi le Land Art, depuis dix ans, comme mode d’expression principal et complémentaire à l’écriture. Dans ma pratique journalière, devenir sculpteur d’éphémère, c’est réaliser, rêve après rêve, une rencontre au « coeur à coeur » avec la Nature. C’est au milieu des éléments, parfois éprouvants, qui la constituent que je trouve, l’équilibre et matière à nourrir mon imaginaire. J’arrive, ainsi, à faire prendre le relais de la parole et des mots dans la création d’une installation silencieuse et muette. C’est ma façon d’honorer cette Nature, si mal en point, d’y vivre malgré tout, en osmose avec elle. J’essaie de faire partager cette passion en rencontrant des publics divers, sans oublier ceux pour lesquels, privés de liberté ou de moyens, l’art devient médiation, autre façon d’approche singulière, lien d’humanité, tout simplement.

LE VOYAGE DE LA SPHERE

Délaissant, pour une fois, mes espaces maritimes favoris, qui se prêtent aux grandes installations, je me suis lancé dans un voyage de compagnonnage d’une année, avec une sphère végétale de ma création. Réalisée en coudrier, en aulne et en osier, je lui trouvais une telle énergie contenue dans ses courbes que l’idée me vînt de l’engager dans une route, une sorte de voyage initiatique, qui lui ferait connaître les quatre saisons et représenterait sa vie. Nous avons réalisé ce rêve, parcourant bois et forêts, mais aussi, la campagne, remontant les berges d’un fleuve, descendant les ruisseaux, arpentant les plages, sous la neige et par tous les temps. Cette sphère aura été le fil conducteur d’un voyage réalisé dans un carré de 30 kilomètres de côté. J’ai vu cette sphère, se modifier d’aspect au fil des saisons, alors que je l’habillais de couleurs locales. Je la trouvais « magique » et « magnétique  » à la fois, cette compagne solitaire, qui me suivait à la rencontre du monde. Puis, considérant sa vie terminée, je l’ai brûlée le long du fleuve, avant d’y répandre ces cendres. Depuis, j’ai souvent raconté le Voyage de la Sphère, estimant que cette oeuvre éphémère englobait, la fabrication, le voyage, et l’évocation de sa mémoire. Roger Dautais

En Normandie, le 14 juin 2009