Lebreton 6

Lebreton 6

Lebreton 6

LEBRETON

LEBRETON

LEBRETON

Lebreton-2

Lebreton-2

Lebreton-2

Lebreton-3

Lebreton-3

Lebreton-3

Lebreton-4

Lebreton-4

Lebreton-4

Lebreton-5

Lebreton-5

Lebreton-5

Un artiste :

Patrice LEBRETON – Angers – Pays de Loire – FRANCE

www.atelierlapasserelle.com

Une oeuvre :

La Mer des Céréales Roulante 2011 – Toury – Beauce – FRANCE

www.eurolandart.com

Démarche :

Cette parcelle de terre Beauceronne du « Bois Lambert » à Toury accueille dans le cadre du festival EUROLANDART ( Thème 2011 : « Echelle Inconnue ») une installation faite d’une croissance de 600 bambous plantés, suivie d’un long hélicoïde d’osiers tressés.

400 disques à la cime des canes ont une face bleu azur orientée vers le nord, l’autre face étant orientée au sud, renvoyant l’or du soleil, les canes oscillent sous l’action des vents.

Echelle inconnue ; rapport entre une surface et la nourriture qu’elle a produite depuis que les hommes la cultivent.

Rapport entre le labeur, la peine, la sueur et la terre. Cycle sans fin du grain, semé récolté.

«[ …Ainsi la Beauce, devant lui, déroula sa verdure, depuis le moment où les pointes vertes se montrent, jusqu'à celui où les hautes tiges jaunissent. D'abord, dans les grands carrés de terre brune, au ras du sol, il n'y eut qu'une ombre verdâtre, à peine sensible..][puis les brins montèrent et s'épaissirent, chaque plante prit sa nuance, il distingua de loin le vert jaune du blé, le vert bleu de l'avoine, le vert gris du seigle, des pièces à l'infini, étalées dans tous les sens, parmi les plaques rouges des trèfles incarnats. C'était l'époque où la Beauce est belle de sa jeunesse, ainsi vêtue de printemps, unie et fraîche à l'œil, en sa monotonie. Les tiges grandirent encore, et ce fut la mer, la mer des céréales, roulante, profonde, sans bornes.].[…la mort allait refaire la vie..] »

Cet écrit d’Emile Zola dans la préparation de son roman « La terre » a inspiré cette installation qui rejoint les préoccupations des cultivateurs locaux, s’accordant avec le travail de semis réalisés autour et dans les prolongements de l’œuvre. Ces semis, lins, trèfles incarnats, jachères fleuries.. évolueront au fil de cet été avec des floraisons variées.

Il est important pour moi de « respirer » les lieux, de les visiter dans leur globalité avant de former un projet.

Le choix des matériaux se défini alors par les volumes recherchés, les transparences, les mouvements sous le vent, les reflets, les touches de couleur, mais aussi bien souvent par les richesses ou pauvretés des matériaux disponibles in situ.

L’art nature entretien mon esprit d’enfant et bien souvent mes projets intègrent dans leur mise en œuvre les possibilités de pénétrations et circulations interne par de jeunes enfants.